top of page

Bienvenue dans nos actualités

Ici, vous trouverez toutes les nouveautés et les dernières nouvelles concernant notre secteur d'activité. Nous sommes ravis de vous tenir au courant de nos dernières mises à jour et des événements à venir. N'hésitez pas à consulter régulièrement cette page pour rester informé(e) de toutes nos mises à jour.

  • Photo du rédacteurJS

Newsletter Avril 2023

CALCUL D’ENDETTEMENT // FOCUS REVENUS LOCATIFS


Depuis 2020, les banques n’utilisent plus le différentiel. Le différentiel c’était le résultat locatif. Par exemple un loyer pris en compte de 500€ et une charge de crédit de 500€ s’annulaient. Résultat 0. Maintenant le marché travaille en cumulé : le loyer encaissé est pondéré et ajouté aux revenus. Le crédit ajouté en totalité aux autres charges.

Ex : Monsieur X gagne 2500 € par mois et a une échéance de prêt de 800 € pour sa résidence principale. Il achète un appartement pour faire de la location à hauteur de 800 € / mois, soit 560 € après pondération de 70%. Sa future charge de prêt est de 600 € mois. Méthode différentielle : 600 € de prêt - 560 € de loyer = 40 € restant à charge de Monsieur X, à ajouter à son prêt actuel de 800 € soit un endettement de 840 € / 2500 € = 33,6% d’endettement. < 35% = OK . Méthode Cumulée : 600 € + 800 € = 1400 € / 3060 € de revenus (560 € + 2500 €) = 45,7% d’endettement. > 35% = KO.


Faites donc vérifier tous les endettements de vos détenteurs de locatif !

CONTEXTE MARCHE : BAISSE DES PRIX AMORCEE !


C’est la 1ère fois depuis 2014 que les prix de l’immobilier baissent dans tous les départements d’IDF, Paris compris. Ce phénomène va s’observer sur la majorité du territoire. En effet, la fièvre acheteuse que l’on a connue en sortie de confinement et qui avait fait grimper les prix et entraîné une pénurie de biens, est désormais terminée. Avec la hausse des taux d’emprunt, les acheteurs ont vu leur budget reculer (cf. newsletter précédente) et sont plus hésitants, d’autant que l’offre est désormais plus haute que la demande. Les propositions d’achat étant moins nombreuses, il est donc primordial de vérifier le budget de vos clients acquéreurs afin d’être assurés que le projet a ses chances d’aboutir.

L’ECO PTZ, une solution pour les DPE dégradés


Avec la hausse du coût de la vie, les Français sont de plus en plus sensibles à la performance énergétique de leur logement. Aussi, pour certains, un DPE peu favorable peut représenter un frein à l’achat ou un levier de négociation. N’hésitez donc pas à parler de l’éco-PTZ à vos clients. C’’est un prêt à 0%, sans condition de ressources, plafonné à 30.000€ et permettant de réaliser les travaux de rénovation énergétique du logement. Il peut en outre être cumulé avec d’autres aides comme MaPrimeRénov’.
Un argument à avoir en tête !

Newsletter-JLC-2023-04
.pdf
Télécharger PDF • 2.14MB

11 vues0 commentaire

댓글


bottom of page